Sylvain Rheims, lauréat « ERC Consolidator grants » pour le projet EPIAROUSAL sur les crises épileptiques sévères

En 2023, le Conseil européen de la recherche (ERC) finance 308 chercheurs et chercheuses en Europe à travers ses « ERC Consolidator grants ». Le Pr Sylvain Rheims est lauréat avec le projet EPIAROUSAL qui étudiera les crises épileptiques sévères.

Le projet EPIAROUSAL (Arousal and respiratory co-dysfunction in drug-resistant epilepsy: from mechanisms to therapy) étudiera l'interaction entre trouble respiratoire lié à l'épilepsie et régulation de l'éveil ainsi que la relation entre épilepsie, adénosine du tronc cérébral et co-dysfonctionnement respiratoire et de l'éveil.

Il est porté par Sylvain Rheims, Professeur des universités-praticien hospitalier (Université Claude Bernard Lyon 1, Hospices civils de Lyon), membre du Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CRNL, CNRS / Inserm / Université Claude Bernard Lyon 1).

Image
Pr Sylvain Rheims (photo : Eric Le Roux, direction de la communication Université Lyon 1)
Pr Sylvain Rheims (photo : Eric Le Roux, direction de la communication Université Lyon 1)

 

L’épilepsie est l’une des maladies neurologiques les plus fréquentes. Plusieurs de ses complications sont associées au sommeil, dont la mort subite et inattendue (SUDEP), pour laquelle aucun traitement préventif n’existe. Celle-ci résulte d'une apnée centrale induit par une crise convulsive nocturne. Étant donné les interconnexions entre les réseaux cérébraux qui régulent l’éveil et la respiration, certains patients pourraient combiner un trouble respiratoire lié aux crises avec une altération chronique de la régulation de l'éveil. La voie de l’adénosine étant impliquée dans la régulation du sommeil et du contrôle respiratoire, son altération pourrait jouer un rôle clé dans ces dysfonctionnements.

Dernière mise à jour le : lun 22/01/2024 - 09:43
Blocs libres

Portrait de Sylvain Rheims sur le site de l'Université Claude Bernard Lyon 1

 

En 2023, le Conseil européen de la recherche (ERC) finance 308 chercheurs et chercheuses en Europe à travers ses « ERC Consolidator grants », pour un montant total de 627 millions d'euros tirés du programme cadre Horizon Europe. Soutenant le meilleur de la recherche exploratoire dans trois grands domaines – sciences humaines et sociales, physique et ingénierie et sciences de la vie –, ces bourses récompensent des porteurs et porteuses de projets européens ayant obtenu leur doctorat 7 à 12 ans auparavant. Les bourses « Consolidator » (jusqu’à 2 millions d’euros) se situent entre les bourses « Starting » (jusqu’à 1,5 million d’euros et 2 à 7 ans après le doctorat) et « Advanced » (jusqu’à 2,5 millions d’euros et qui visent les chercheurs confirmés). Elles sont attribuées une fois par an pour une durée de 5 ans à des scientifiques issus de tous les pays du monde, mais devant accomplir leurs travaux de recherche dans un pays européen ou associé.